[N°643] - La décision.- 12.- Délégation du choix de l’une entreprise au conseil syndical. Majorité de l’article 25 de la loi du 10 juillet 1965.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 636

[N°643] - La décision.- 11.- Autorisation précaire d’occupation d’une partie commune. Majorité simple

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 482

[N°643] - La décision.- 10.- Décision de supprimer l’usage des cheminées. Parties privatives. Absence d’atteinte aux modalités de jouissance. Unanimité non requise. Absence d’abus de majorité.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 497

[N°643] - La décision.- 9.- Travaux nécessaires. Amélioration. Majorité simple.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 438

[N°643] - La décision.- 8.- Société copropriétaire représentée par son gérant. Nombre de pouvoirs pouvant être détenus par le gérant.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 518

[N°643] - La décision.- 7.- Présidence de l’assemblée générale.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 523

[N°643] - La convocation.- 6.- Convocation. Absence de notification du projet de résolution. Nullité de la décision

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 486

[N°643] - La convocation.- 5.- Assemblée convoquée à la demande de copropriétaires. Ordre du jour. Possibilité de complément par le syndic.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 472

[N°643] - La convocation.- 4.- Convocation par lettre recommandée avec AR. Validité en cas de signature de l’accusé de réception par une autre personne que le copropriétaire destinataire.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 467

[N°643] - La convocation.- 3.- Convocation d’une société copropriétaire à son siège social. Erreur sur le nom du gérant sans conséquence sur la validité de l’assemblée générale.

par Florence BAYARD-JAMMES - Professeur associé à Toulouse Business School
Affichages : 401