[N°656] - Les poubelles du restaurant

par Gilles Frémont, directeur copropriété / Président ANGC
Affichages : 122

Quand mes amis me demandent ce que je fais comme travail, les réflexions vont toujours bon train.

«Quel syndic ? FO ou CFDT ?» pour les plus militants et les moins érudits ; ou bien, «Tu n’aurais pas un studio à vendre côté rive gauche ?» pour les généralistes qui pensent encore que je suis agent immobilier ; ou bien encore, «Ah, c’est toi qui t’occupes des poubelles ?», l’air espiègle et un brin hautin de ceux qui ont de vagues compétences.

Passons sur les fables, fantasmes et autres mythes. À ces amis, je réponds toujours avec contenance que oui, c’est bien moi, le syndic, et je m’occupe aussi des poubelles.

Alors, pour capter l’attention de mon auditoire et enfoncer le clou avec élégance, je leur raconte justement mes histoires, mes histoires de poubelles, avec grandiloquence.

À lire

[N°655] - La belle affaire

par Gilles Frémont, directeur copropriété / Président ANGC
Affichages : 773

Les dîners du samedi soir sont l’occasion pour les amis de parler de leur appartement, donc de leur immeuble, et donc de leur syndic. «Comment il est, toi, ton syndic ?». «Ah, le mien est vraiment super, disponible et réactif !».

Mes immeubles ne rentrent que par le bouche-à-oreille, sans intermédiaire payant, et lorsque l’ami de mon copropriétaire m’appelle le lundi matin pour savoir si je serais éventuellement intéressé pour gérer sa résidence, je le remercie vivement de son intérêt puis, je lui pose quelques questions : combien de lots ? Quels équipements ? Des projets de travaux ? Des procédures ? Des compteurs d’eau ? Des réunions le soir ?

Mon prix commence à se dessiner.

À lire

[N°654] - l’expertise judiciaire

par Gilles Frémont, directeur copropriété / Président ANGC
Affichages : 439

L'histoire démarre toujours par une petite fuite, une tache d’humidité insignifiante comme on en voit tous les jours.

Puis les choses déraillent, la fuite grossit et nous glisse entre les doigts, les esprits s’emballent et un jour, le terrifiant huissier de justice vient frapper à la porte pour vous délivrer un message implacable : assignation en référé en vue de la désignation d’un expert judiciaire.

Premier réflexe, je scanne le document et je l’envoie à mon avocat ; deuxième réflexe, j’informe le conseil syndical ; troisième réflexe, je fais ma facture.

À lire

[N°653] la date d’AG

par Marieke de Daran, avec le concours de Gilles Frémont
Affichages : 557

Un matin de mai, installée tranquillement à mon bureau un bon thé au jasmin à la main, je mets la dernière patte à une convocation d’assemblée générale qui doit partir le jour même. La saison bat son plein, les plis recommandés partent à la chaîne.

À lire

[N°652] L'étiquette de boîte aux lettres

par Gilles Frémont, directeur copropriété / président ANGC
Affichages : 1133

Tout commence par un courriel anodin : «Monsieur le syndic, je viens d’acheter mon appartement et j’emménage demain ; je vous remercie de bien vouloir mettre une étiquette de boîte aux lettres à mon nom et celui de ma femme. Cordialement».

À lire

[N°651] - L’immeuble neuf

par Gilles Frémont, directeur copropriété / président ANGC
Affichages : 623

Je suis à l’heure au rendez-vous, concentré sur mon sujet, j’observe les coulures sur la façade tandis que les autres arrivent. Le promoteur a envoyé le jeune diplômé, le sous-traitant est venu en patron. Pour l’instant, je ne dis rien.
Timidement, on franchit le pas de la porte, je badge la grille et les halls sécurisés, on monte dans l’ascenseur, je repasse le badge, direction les sous-sols et les entrailles de l’immeuble, on traverse le sas d’isolement, on sort du labyrinthe. Le local poubelles est bondé de cartons.

Il pleut dans le parking, le chauffage ne marche pas. On m’a livré un immeuble neuf.

À lire

[650] - La vente de la loge

par Gilles Frémont, directeur copropriété / président ANGC
Affichages : 694

La gardienne est partie à la retraite et le conseil syndical m’a demandé de ne pas la remplacer. La loge est vide depuis un an, un copropriétaire voudrait l’acheter.

J’inscris sa demande à l’ordre du jour de l’assemblée générale.

À lire

[N°649] - Ma journée en acronymes

par Gilles Frémont
Affichages : 614

Ce matin, je voulais faire une visite d’immeuble, mais finalement j’ai fait un peu d’administratif.  

À lire

[N°648] - L’assemblée change son syndic

par Gilles Frémont
Affichages : 365

Mon confrère attend patiemment dans le couloir pendant que je fais signer la feuille. J’observe les va-et-vient, les pouvoirs passent de main en main. La tension est palpable, ça s’agite en coulisses.

Dans la salle, l’ambiance est glaciale.

À lire

[N°647] - les charges

par Gilles Frémont et Romain Dutrieux
Affichages : 383

En ce lundi matin de janvier, chose exceptionnelle, je n’avais pas de rendez-vous extérieur, j’étais donc bien au chaud dans le bureau et, chanceux comme tout, je prenais les appels du service.

À lire