Copropriété : On a éteint le chauffage

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 681

En copropriété, il y a des sujets sensibles. Des sujets hautement stratégiques, où le doigté, la finesse et le sang-froid du syndic deviennent une nécessité vitale. Des sujets avec lesquels on ne plaisante pas. La couleur du tapis, la trottinette des enfants sous l’escalier, l’emplacement du rack à vélos (au fond à gauche). Des sujets brûlants, où le moindre détail, comme un demi-degré Celsius, peut dégénérer en psychodrame et se muer en une féroce bataille. Les copropriétaires sont à couteaux tirés. 

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 672 d'octobre 2021

À lire

Copropriété : l'AG masquée

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 742

Ça faisait deux ans qu’ils ne s’étaient pas vus... Et ils étaient franchement contents de se revoir. Je les sentais surexcités et joyeux comme jamais. Déchaînés. C’était la quille. Moi, j’étais sagement assis dans le fauteuil crapaud, costume-cravate, ordinateur sur les genoux, premier de la classe, la feuille allongée sur la table basse en cuir véritable. Le tapis moumoute me remontait sur les chevilles. Notre hôte de la soirée, Thierry, c’était le président du conseil syndical, la cinquantaine, un homme plutôt décontracté. Il avait l’habitude de nous recevoir, ça lui faisait plaisir, les enfants jouaient dans la chambre et passaient une tête de temps en temps. Nous étions tous bien enfoncés dans les canapés, et l’on savait pertinemment que les bouteilles nous attendaient dans le frigidaire. Mais d’abord, l’assemblée générale. Lâchez les chevaux.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 671 de septembre 2021

À lire

Copropriété : Les bonnes mœurs

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 1541

«Monsieur le syndic, nous avons eu la désagréable surprise de retrouver ce matin le hall d’entrée maculé de sang. Il y en avait partout du sol au plafond. Nous déplorons une fois encore le comportement particulièrement licencieux du locataire (ou sous-locataire, on ne sait plus) du rdc droite. Cette dame (ou ce monsieur, on ne sait plus), reçoit toutes les nuits des individus louches. Ça crie, ça tape dans les murs. Le local poubelles est jonché d’immondices, les préservatifs bouchent le siphon. Alors que nous avons désactivé le digicode, cette personne jette à ses visiteurs par la fenêtre, le vigik enroulé dans une chaussette en boule. Ce petit manège est bien huilé. Cette maison est devenue un lupanar. Par conséquent, nous vous mettons en demeure de faire cesser immédiatement cette situation chaotique qui n’a que trop duré. Il en va de votre responsabilité.

LE CONSEIL SYNDICAL.

PS : merci d’imputer la facture de nettoyage au propriétaire».

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 670 de juillet-août 2021

À lire

Copropriété : Une pluie de mails

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 527

Ils arrivent toutes les deux minutes trente-cinq secondes, montre en main. Tel un petit sablier qui s’égrène inexorablement, une trotteuse qui fait tic-tac-tic-tac toute la journée, sans discontinuité. Oui, je compte les minutes qui séparent les mails entrants. J’ai un nouveau métier : tapeur de mails.

Que je les tape comme un forcené sur mon clavier, ou que je les dicte à Siri qui est devenu mon meilleur ami, mon secrétaire particulier, me voilà chaque matin happé dans le tourbillon infernal des mails, inoxydables, infatigables, increvables. J’écope du matin au soir, j’ai peur que le fleuve déborde ; peur d’en perdre une goutte ; peur de perdre le fil ; peur de fermer la petite fenêtre en bas de l’écran ; peur de partir en vacances.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 669 de juin 2021

À lire

Copropriété : La boîte aux lettres était trop haute

par Romain DUTRIEUX et Gilles FREMONT
Affichages : 1160

Ce vendredi matin, je me délectais d’avoir passé une semaine agréable, un déjeuner-terrasse-rayon-de-soleil m’attendait, un silence inhabituel régnait dans l’agence. J’étais particulièrement confiant, et même la fuite du vendredi n’avait aucune chance de me contrarier. Rien ne pouvait m’atteindre, j’étais serein... jusqu’à ce que mon collègue déboule dans le bureau : «- Chef, on a un problème - Ah ? - Sur la tour 2, le gardien, la gardienne et le technicien sont enfermés dans la loge, un locataire les menace avec une barre de fer. On fait quoi ? »

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 668 de mai 2021

À lire

Copropriété : L'AG bourgeoise

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 925

Bienséance ne rime pas toujours avec élégance.

Distingué, il arrive, convocation sous le bras, enveloppe fermée. Veste kaki, foulard en soie nouée au col de chemise, la bourgeoisie discrète. Le genre qui vous envoie chaque année sa demande d’inscription le matin de la mise sous pli. Cheveux plaqués en arrière, Monsieur Crap s’approche de la feuille de présence, de son veston il sort un stylo platine, et néglige nonchalamment mon Bic fournisseur posé sur le table : «Ma mère est morte il y a trois ans, mais je la représente».

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 667 d'avril 2021

À lire

Copropriété : Le contrôle des comptes

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 609

Mon poste sonne, c’est mon comptable : «Gilles, c’est bon ! Ils ont terminé. Ils ont quelques questions à te poser».

Cette petite phrase anodine me fait toujours frémir, comme l’impression d’être convoqué chez le juge : que vont ils me demander ?
Les charges URSSAF, ce n’est pas grande passion ; les avoirs EDF, j’ai du mal à suivre ; les compteurs divisionnaires, j’ai jeté l’éponge.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 666 de mars 2021 

À lire

Copropriété : Le vote par correspondance

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 1061

J’ai besoin de sentir l’ambiance de la salle, glaciale, brûlante ou électrique. J’ai besoin d’entendre battre son cœur. Pour convaincre, je dois séduire, émouvoir ; je dois parler avec mon corps, faire passer des messages, communiquer avec mon regard, et laisser venir mon intuition. Pour vivre, et travailler, j’ai besoin de vibrer.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 665 de janvier-février 2021 

À lire

Copropriété : Mon immeuble

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 627

Interrogez tous les gestionnaires que vous voudrez, et tous vous diront qu’ils sont arrivés dans le métier par hasard.

Syndic n’est pas une vocation. Pour autant, peut-on avoir des prédispositions ?

article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 664 de décembre 2020

À lire

Copropriété : le revenant

par Gilles Frémont , Chronique assurée et rédigée par l’Association nationale des gestionnaires de copropriété
Affichages : 971

Il est des histoires étranges en copropriété, je dirais même... inimaginables.

On est gestionnaire ; on se réveille tous les matins comme Monsieur Toulmonde, on part travailler, masque sur le nez, à pied, à vélo ou en métro ; on se dit que pour une fois, on aura peut-être une journée normale, une journée sans rebondissement, sans agitation.

Et puis non.

article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 663 de novembre 2020

À lire