[N°639] - Vidéo protection et copropriété

par Julie Hainaut - Journaliste
Affichages : 119

Surveillance vidéo et copropriété ne font pas toujours bon ménage. Si la vidéo protection peut s’avérer utile pour des raisons de sécurité, elle est de facto restrictive des libertés individuelles. Quelle est la règlementation en vigueur ? Comment une copropriété peut-elle se doter d’un tel système ? Quelles solutions existent ? Le point.

À lire

[N°638] - Rénovation énergétique : financer et convaincre (2/2)

par Sophie MICHELIN-MAZERAN, journaliste spécialisée
Affichages : 531

Plus que jamais, la rénovation énergétique des copropriétés constitue un enjeu majeur pour un parc de quelque huit millions de logements. Mais il n’est pas aisé pour les syndics de copropriété de trouver des financements stables et adaptés aux travaux d’amélioration de la performance énergétique de leurs immeubles. En effet, les voies de financement sont diffuses, pour ne pas dire impénétrables, et le mode de gouvernance d’une copropriété n’arrange en rien la situation. Il est pourtant indispensable de comprendre et de saisir les aides disponibles pour passer à l’action, car si les copropriétés n’engagent pas aujourd’hui, et de manière volontaire, la transition de leurs bâtiments, elles prennent deux risques : supporter la hausse inexorable de leurs charges, et se voir imposer des obligations de travaux renforcées via un durcissement de la réglementation déjà en œuvre.

À lire

[N°637] - La copropriété avance vers la rénovation énergétique (1/2)

par Sophie MICHELIN-MAZERAN - journaliste spécialisée
Affichages : 743

Si la rénovation énergétique en copropriété est encore balbutiante, tant du point de vue de l’offre que de la demande, le contexte s’avère aujourd’hui favorable à une montée en puissance de la filière. Avec le Plan climat, le plan de la rénovation énergétique et la réforme annoncée de la copropriété, on assiste à une sorte d’alignement des planètes pour passer à l’action. Reste aux acteurs de la copropriété à s’emparer des dispositifs règlementaires et financiers mis en place pour conduire la transition énergétique de leur immeuble. Du bilan énergétique à la mise en place des outils devant permettre aux copropriétaires de diminuer leur facture d’énergie, d’améliorer leur confort et d’augmenter la valeur patrimoniale de leur logement : tel est l’axe de la première partie de cette étude. Son second volet s’attachera au plan de financement de la rénovation, puis aux leviers à actionner pour massifier la transition énergétique dans les copropriétés.

À lire

[N°636] - La valorisation des compétences du syndic

par Julie HAINAUT, journaliste
Affichages : 381

Personne physique ou morale chargée de la représentation du syndicat et de l’administration des parties communes, le syndic de copropriété joue un rôle clé dans une copropriété. Le point sur l’accès à la profession et sa réglementation.

Le syndic est chargé d’assurer l’exécution des dispositions du règlement de copropriété et des décisions de l’assemblée générale (recouvrement des charges, travaux, entretien courant...), d’établir le budget prévisionnel du syndicat et de le soumettre au vote de l’assemblée générale, de percevoir les avances sur trésorerie et provisions sur travaux, d’administrer l’immeuble, de veiller à sa conservation et à son entretien, d’ouvrir un compte bancaire séparé au nom du syndicat, de représenter le syndicat dans tous les actes civils et en justice, d’établir et de tenir à jour un carnet d’entretien mis à la disposition de chaque copropriétaire, et afficher dans les parties communes le compte-rendu des décisions d’assemblées générales relatives à l’entretien et aux travaux de l’immeuble.
La loi ALUR a mis en place des dispositions permettant de mieux encadrer la profession (carte professionnelle spécifique, Code de déontologie, obligation de formation…).

À lire

[N°635] - La maintenance des ascenseurs

par Julie HAINAUT, journaliste
Affichages : 901

Poste de dépense conséquent en matière de copropriété, la maintenance des ascenseurs est aussi un gage de sécurité à ne pas négliger. La copropriété doit maintenir des dispositifs de sécurité via un entretien et un contrôle technique réguliers. Le point sur la réglementation et les types de contrats existants.

À lire

[N°634] - Syndic bénévole - Les logiciels et les acteurs pour gérer la copropriété

par Julie HAINAUT, Journaliste
Affichages : 1121

 Si se passer d’un syndic professionnel est avantageux sur certains points - gestion de proximité, suivi plus rapide, honoraires moins importants… -, la fonction de syndic bénévole nécessite de savoir bien s’entourer, de savoir utiliser les techniques de comptabilité, et de connaître les textes juridiques applicables. Tour d’horizon des aides possibles.

À lire

[N°633] - Vous avez dit “charges” ?

par Julie HAINAUT, journaliste
Affichages : 4468

Les charges sont des dépenses qui incombent à chaque copropriétaire selon sa quote-part. Que représentent-elles ? Quelle est leur typologie ? Comment les répartir ? Quels sont les postes les plus coûteux ? Le point.

©ThussenKrupp

À lire

[N°627] - La copropriété à l'heure du numérique

par Julie HAINAUT
Affichages : 3609

La tendance actuelle est à la dématérialisation. L’immobilier en général et la copropriété en particulier, n’y échappent pas. La loi ALUR a d’ailleurs donné une impulsion forte dans ce domaine.

©DR

À lire

[N°623] - Comment choisir son syndic ? Les précautions à prendre

par Julie HAINAUT
Affichages : 8967

Personnage clé de la copropriété, le syndic assure le respect du règlement de copropriété, administre l’immeuble et veille à l’exécution des décisions votées en assemblée générale : il est donc indispensable de sélectionner le syndic qui convient le mieux à sa copropriété. Mais comment le choisir ? Suivez le guide !

À lire

[N°622] - Gestion de cabinets de syndics : Polyvalence de rigueur

par Julie HAINAUT
Affichages : 5358

Professionnels de l’immobilier, les administrateurs de biens et les syndics de copropriété sont avant tout de véritables chefs d’orchestre, qu’ils interviennent en gestion locative (pour les premiers) ou en tant que syndic de copropriété ; ce qui les oblige à être ultra-polyvalents.

À lire