[N° 592] - Video-protection des parties communes

par Paul TURENNE
Affichages : 21066

En quelques années, la vidéosurveillance – ou plutôt vidéoprotection selon la dénomination officielle – a connu de nombreuses évolutions technologiques. Le point sur les possibilités techniques en copropriété et sur les règles juridiques à respecter. ©Credit fotolia 

Lire également l'étude de Gilles Rouzet : [N° 590] - Vidéoprotection et copropriété : la problématique (Pour les non-abonnés : achat à l'unité)

 

À lire

[N° 593] - Décider des travaux d’amélioration, de transformation ou d’addition

par Catherine BLANC-TARDY
Affichages : 15791

Les travaux d’amélioration, de transformation ou d’addition sont soumis à un régime particulier : d’une part, de tels travaux doivent être compatibles avec la destination de l’immeuble et ne pas porter atteinte aux droits des copropriétaires sur leurs parties privatives ; d’autre part, ils doivent être votés par l’assemblée générale à la double majorité de l’article 26 de la loi du 10 juillet 1965. Ces dispositions sont complétées par celles de l’article 30 de la même loi.

Crédit : DR

À lire

[N° 591] - Louer à des colocataires

par Paul TURENNE
Affichages : 5983

 Crise économique, cherté des loyers, volonté de rompre la solitude… Pour toutes ces raisons, la colocation a plus que jamais le vent en poupe. Elle se révèle en effet très souvent avantageuse que ce soit  pour les locataires et les bailleurs… sous réserve de bien cadrer les choses avant de contracter un bail.

Crédit : © l-auberge.com

 

 

À lire

[N° 588] - Installer et entretenir un tapis d’escalier

par Paul TURENNE
Affichages : 18146

Esthétisme et confort accrus, atténuation du bruit ou bien encore plus grande sécurité… Un tapis d’escalier procure de nombreux avantages, sous réserve d’effectuer une installation dans les règles de l’art et de respecter des consignes d’entretien bien précises.

Tapis Catry 989 VENISE © DMT Le Comte

À lire

[N° 587] - Éclairer les parties communes

par Paul TURENNE
Affichages : 12780

Représentant aujourd’hui environ 30 % de la consommation électrique des bâtiments, l’éclairage est devenu l’un des principaux leviers pour réaliser des économies d’énergie dans les bâtiments. Focus sur les solutions à mettre en œuvre.

Crédit : matteo Natale, Fotolia.com

À lire

[N° 586] - Lutter contre les graffitis

par Paul TURENNE
Affichages : 8055

Œuvres d’arts pour certains, vandalisme pour d’autres, les tags ou les graffitis envahissent les villes. Des solutions permettent cependant d’agir à la fois curativement et préventivement pour retrouver l’aspect d’origine des parties communes. Etat des lieux.

Crédit DR

À lire

[N° 585] - Paie des gardiens et concierges, rigueur exigée

par Paul TURENNE
Affichages : 97632

La gestion administrative des gardiens et concierge ne souffre pas d’approximation en copropriété. Mieux vaut suivre les règles à la lettre, sous peine de risquer d’importantes dépenses judiciaires en cas de conflit. Par Paul Turenne

À lire

[N° 584] - Aires de jeux : opter pour la sécurité

par Paul TURENNE
Affichages : 17054

Si les aires de jeux représentent une plus-value indéniable au sein d’une copropriété, leur installation est régie par des normes très précises qui requièrent des connaissances approfondies pour l’application de l’ensemble des points concernés.

Plus-value pour la copropriété, l’aire de jeux répond à des normes précises. - Crédit © Proludic

À lire

[N° 583] - Comment choisir son syndic ?

par Maud PHILIBERT
Affichages : 8972

Le métier de syndic de copropriété est bien souvent assorti de quelques commentaires pas toujours bienveillants à son égard. Pourtant, la profession fait des efforts pour afficher davantage de transparence et redorer son blason.

Crédit : Olivier Le Moal, fotolia

À lire

[N° 582] - Financement des copropriétés : Tirer partie des C2E

par Paul TURENNE
Affichages : 6834

Si les certificats d’économie d’énergie (C2E) représentent pour les copropriétés une source de financement non négligeable pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie souvent coûteux, ils n’en nécessitent pas moins une certaine rigueur dans leur mise en œuvre.

À lire