[N° 613] - Bien entretenir son ascenseur

par Edilaix
Affichages : 5977

Devant veiller à l’entretien de l’ascenseur, le propriétaire de ce dernier se doit de prendre des dispositions minimales en la matière, via un contrat écrit avec un prestataire. Le point sur les règles à respecter de part et d’autres pour une longévité et une sécurité accrues.

©ThyssenKrupp

Si les visites d’entretien, telles que le graissage, la vérification des câbles ou des parachutes, doivent se faire avec des périodicités bien précises, d’autres opérations sont plus occasionnelles. Il en va ainsi de la réparation ou du changement des petites pièces, mais aussi de toutes celles plus importantes de l’installation. Dans tous les cas, l’entretien doit être obligatoirement confié à un prestataire employant du personnel formé, via un contrat écrit d’une durée minimum d’un an.
L’arrêté du 18 novembre 2004 relatif à l’entretien des installations d’ascenseurs précise la liste des opérations minimales d’entretien et les fréquences minimales de vérification pour les ascenseurs électriques et hydrauliques.

Opérations minimales d’entretien