[N°623] - Entretien avec Nathalie Appéré, présidente de l'ANAH

par YS
Affichages : 5446

Immatriculation des syndicats de copropriétaires : «Une meilleure connaissance du parc privé»

Nathalie Appéré a été nommée présidente de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) en juin 2015. Députée d’Ille-et-Vilaine depuis juin 2012, Nathalie Appéré est élue maire de Rennes en 2014. Elle est également membre de la Commission des lois et co-présidente du groupe d’études «Villes et banlieues» à l’Assemblée nationale. En octobre 2016, l’ANAH a décidé d’apporter une aide accrue aux copropriétés fragiles et aux copropriétés en difficulté. L’occasion de faire un point sur les actions de l’ANAH, avec sa présidente.

À lire

[N°622] - Entretien avec Véronique Bacot-Réaume

par YS
Affichages : 6484

«L’obligation d’immatriculation n’est pas perçue positivement par la profession.»

Véronique Bacot-Réaume est administrateur de biens en Ile-de-France, expert de Justice près la cour d’appel de Versailles. Elle est membre de la Commission nationale de l’administration de biens de la FNAIM et membre de la Chambre nationale des experts en copropriété.
Elle exerce, en outre, comme formateur-consultant pour les métiers de l’immobilier.
Elle répond à nos questions relatives aux conditions d’exercice de la profession, issues des dispositions de la loi ALUR.
©DR

À lire

[N°621] - Entretien avec Catherine Jeufraux-Emorine, syndic de copropriété et administrateur de biens

par YS
Affichages : 7829

"Pour un statut de syndic de redressement"

Catherine Jeufraux-Emorine, syndic de copropriété et administrateur de biens, a été désignée présidente de l’association QualiSR. Cette jeune association, composée d’acteurs du traitement de copropriétés en difficulté a pour objet de définir un référentiel en vue d’établir une certification de ”syndic de redressement”. L’association compte aujourd’hui 21 membres. ©DR

À lire

[N°620] - Entretien avec Régis Pouëssel, dirigeant de la société Prestimm services

par YS
Affichages : 6735

"Le syndic bénévole à besoin d'un support continu"

Régis Pouëssel dirige la société Prestimm services, installée près de Rennes. Prestataire de services pour les syndics professionnels ou non, ou encore pour les agents immobiliers, Prestimm services se singularise par la détention d’une carte professionnelle et par une implication particulière auprès des syndics bénévoles. Afin de comprendre la philosophie qui gouverne cette entreprise, nous avons posé trois questions à son gérant.

À lire

[N°619] - Entretien avec Anne Girault, directrice générale de l'Agence Parisienne du Climat

par Edilaix
Affichages : 6747

«En 2016, nous nous sommes fixés pour objectif de couvrir 50 % des copropriétés françaises»

Anne Girault est la directrice générale de l’Agence Parisienne du Climat. Le programme de travail de l’APC s’inscrit dans les objectifs du Plan Climat Energie de Paris, et dans le cadre du débat national et régional sur la transition énergétique.
Tout récemment, l’APC s’est associée au programme Eco-Rénovons Paris. L’occasion de faire le point sur les actions de l’APC en faveur des immeubles en copropriété avec sa directrice.

À lire

Les 2èmes Rencontres nationales de l'expertise immobilière organisées par Edilaix auront lieu les 6 et 7 octobre à la Cité internationale de Lyon. Interview de Pierre ABRIC

par Laurent ODOUARD
Affichages : 6311

 

 

Pierre Abric, expert en évaluation immobilière, ancien notaire, membre de l'IFEI, interviendra dans le cadre des Rencontres nationales de l'expertise immobilière, en octobre à Lyon. Son atelier portera sur la thématique « Évaluation et servitudes ».

 

À lire

[N°618] - Entretien avec Olivier Delalande, président de la compagnie des architectes en copropriété

par Edilaix
Affichages : 8574

«Nous sommes des architectes spécialisés sur les immeubles existants occupés»

Olivier Delalande est architecte DPLG. Il préside depuis 2013, la Compagnie des architectes de copropriété. Créée en 1996, elle compte plus d’une centaine de cabinets d’architectes indépendants. Situés en Ile-de-France, à Toulouse, Strasbourg, Bordeaux et Nice, ces professionnels peuvent intervenir sur l’ensemble du territoire. La mission de la Compagnie est d’apporter un savoir-faire technique aux copropriétaires.

©DR

À lire

[N°617] - Entretien avec Bertrand Wehrle-Deltroye

par Edilaix
Affichages : 11080

Bertrand Wehrle-Detroye propose aux syndics une solution numérique pour l’immatriculation des copropriétés

Après avoir été expert immobilier certifié MRICS, transactionnaire, puis notaire assistant, Bertrand Wehrle-Detroye dirige aujourd’hui, le cabinet de syndic Henry & Wehrle-Detroye, situé à Nice. Il est à l’origine du groupement d’intérêt économique “Immatriculation, dématérialisation des syndicats de copropriétaires” (ID SDC).
La vocation du GIE “ID SDC” est de participer à la transformation digitale du métier de syndic «qui s’opère et commence aujourd’hui par l’immatriculation des syndicats et la publication des données comptables».

©DR

À lire

[N°614] - Entretien avec Jean-Jacques Duval, directeur de VILOGI

par Edilaix
Affichages : 3142

FOCUS SUR L’OFFRE VILOGI
«Une clientèle composée à 85 % de syndics bénévoles»

Jean-Jacques Duval est le directeur de la société VILOGI, plateforme collaborative de services pour les acteurs de la gestion immobilière. Il nous présente ici l’outil VILOGI et le concept de “Ma copropriété au bout des doigts”.

©DR

 

 

À lire

[N° 613] - Entretien avec Jean-Luc Bernette, concepteur du logiciel Coprolib'

par Edilaix
Affichages : 7027

Quelle mise en place du fonds de travaux ?

Jean-Luc Bernette est ingénieur de formation, expert en conception et développement de logiciels. A la suite de la défaillance d’un syndic professionnel dans sa copropriété il y a 13 ans, il s’est proposé comme syndic bénévole. C’est alors qu’il a développé, grâce à son expertise sur des logiciels de comptabilité, un logiciel spécifique à la gestion de copropriété. Ainsi est né Coprolib’ qui est commercialisé depuis 2011 par l’entreprise JLB Logiciels dont les prestations visent essentiellement les syndics bénévoles.
Si l’application comptable des dispositions de la loi ALUR ne pose pas de problème majeur, il en va en revanche différemment, selon lui, pour la mise en place du fonds travaux instauré par la loi.

Crédit photo : Coprolib' ©JLB Logiciels.
À lire