Copropriété : Choisir son logiciel pour la tenue des AG

par Paul TURENNE, rédacteur juridique
Affichages : 708

Index de l'article

© Fizkes / Abobe StokeConfiguration aisée des profils de copropriétaires et des points de l’ordre du jour, émargement facilité, pilotage des votes, édition rapide des procès-verbaux… 

Autant d’éléments permis par un bon logiciel lors d’une assemblée générale de copropriété de visu ou à distance. État de l’art.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 682 d'octobre 2022

Depuis la loi ELAN, les copropriétaires peuvent en effet participer à une assemblée générale (AG) physiquement, par visioconférence ou par tout autre moyen de communication électronique permettant leur identification. Ils peuvent, en outre, voter par correspondance avant la tenue de celle-ci, via un formulaire.
Objectifs affichés par le législateur : assouplir les conditions de vote afin de maximiser la participation des copropriétaires et, ainsi, favoriser l’adoption des résolutions.

Le secteur de l’administration de biens - et de l’immobilier de manière générale - a donc vu ses métiers fortement évoluer. Avec, in fine, plus de productivité.