[N° 585] - Paie des gardiens et concierges, rigueur exigée

par Paul TURENNE
Affichages : 122900

Index de l'article

Vocabulaire indispensable

Employé d’immeuble
Salarié de la catégorie A au sens de la convention collective nationale n° 3 144, il peut être chargé d’effectuer tout ou partie du nettoyage, de la sortie des ordures ménagères à tous autres travaux d’entretien courant. Contrairement aux gardiens-concierges, l’employé n’est pas logé par la copropriété et sa rémunération est calculée sur une base horaire, le temps complet étant de 151,67 heures par mois.

Gardien d’immeuble
Salarié de la catégorie B au sens de la convention collective, le gardien est logé par la copropriété. Sa rémunération est quant à elle déterminée sur la base de tâches affectées correspondant à des unités de valeur (U.V.) selon le barème publié en annexe 1 de cette convention.

Unité de valeur (U.V.)
Unité servant à la valorisation d’une tâche confiée à un gardien de copropriété. Toutefois, si certaines valeurs sont inadaptées au contexte de l’immeuble, elles peuvent être remplacées par des U.V. dérogatoires, avec l’accord de l’employé. Ces tâches peuvent également être définies en nombre d’heures de travaux spécialisés ou qualifiés. Un emploi à temps plein correspond, pour un gardien, à 10 000 U.V., le nombre d’unités de valeurs multiplié par un coefficient permettant d’obtenir le montant du salaire brut. Le nombre d’U.V. supérieur à 10 000 (avec un maximum de 12 000) doit être décompté en heures supplémentaires, soit une majoration de salaire de 25 %.