Regards croisés : La surélévation

par YS
Affichages : 1490

Index de l'article

«Pour la majorité des copropriétaires, la surélévation ne présente que des avantages»

Encouragée par les pouvoirs publics à l’occasion du plan France-relance, facilitée par les dispositions de la loi ALUR, assouplie par l’abaissement des majorités de l’ordonnance ELAN, la surélévation des immeubles en copropriété devient un sujet de discussions lors des assemblées générales des copropriétés des grandes métropoles françaises.

Nous avons interrogé plusieurs professionnels familiers de ces opérations d’envergure pour cerner les enjeux économiques, énergétiques, et juridiques de l’extension des bâtiments. Ils nous livrent leurs conseils pour mener à bien un tel projet. (YS)

Véronique Bacot-Réaume (V.B.-R.), ancien dirigeant d’un cabinet d’administration de biens, expert judiciaire, agréé par la Cour de cassation ;

Colette Chazelle (C.C.), avocat au barreau de Lyon, spécialiste du droit immobilier et plus particulièrement du droit de la copropriété ;

Alain Huck (A.H.), géomètre-expert associé installé en région parisienne, président de la commission Formation de l’Ordre des géomètres-experts ;

Agnès Lebatteux-Simon (A.L.-S.), avocat au barreau de Paris, spécialiste du droit immobilier et notamment du droit de la copropriété.

Colette Chazelle, Véronique Bacot-Réaume, Alain Huck et Agnès Lebatteux-Simon

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 669 de juin 2021

À lire également l'entretien avec Didier Mignery, architecte