[N° 562] - LE CHIFFRE : 94 %

par Edilaix
Affichages : 1009

C’est le pourcentage d’habitants en copropriété qui déclarent se sentir bien dans leur immeuble.


Source : Observatoire du bien-être Loiselet & Daigremont 2010

[N° 561] - LE CHIFFRE : 3,40 %

par Edilaix
Affichages : 2319

C’est le taux moyen des crédits immobiliers sur 15 ans. Il s’élevait à 3,70 % début 2010. Le meilleur taux du marché reste stable à 3,30 % pour un crédit sur 15 ans et 3,50 % sur 20 ans, des niveaux inédits depuis début 2006.

En cause : le niveau actuellement très bas de l’OAT 10 ans – taux de long terme des emprunts d’Etat, utilisé par les banques comme référence pour déterminer les taux fixes – redescendu le 5 juillet en dessous du seuil historique des 3 %, tandis que la Banque centrale européenne maintenait son principal taux directeur à 1 %. De quoi maintenir, pour quelques mois encore, les taux de crédit à un niveau très bas.

Source : www.meilleurtaux.com

[N° 570] - LE CHIFFRE : 2 millions de

par IRC
Affichages : 1538

Il s’agit de la surface des toits et terrasses des immeubles parisiens intra-muros datant d’avant 1970 qui pourrait être utilisée pour construire des surélévations dans le respect des normes urbanistiques.

Cette mesure dans les cartons du ministère du logement et soutenue notamment par l’Unpi, permettrait d’accroître le nombre de logements disponibles sur un marché tendu, tout en évitant l’étalement urbain qui consomme l’équivalent d’un département français tous les 10 ans.

(Ci-contre : Surélévation d’un immeuble dans Paris. Crédit : PSS.Archi.eu)

[N° 569] - LE CHIFFRE : 35 000

par Edilaix
Affichages : 1773

C’est le nombre d’ascenseurs qui ne répondaient pas, à la fin mars 2011, aux normes de sécurité imposées par l’application de la loi du 2 juillet 2003 sur la Sécurité des Ascenseurs Existants, dite loi SAE. Ce chiffre est à rapprocher des 482 000 ascenseurs recensés par les professionnels, la copropriété représentant 50 % du parc. Initialement fixée en 2008, l’échéance pour la mise en sécurité, prévue dans la première tranche de travaux sur les trois édictées par la loi, avait été repoussée au 31 décembre 2010.
(source : Fédération des Ascenseurs - Crédit photo : ThyssenKrupp)

[N° 570] - LE CHIFFRE : +4.8%

par Edilaix
Affichages : 1688

C’est en volume l’augmentation des dépenses de chauffage et d’éclairage en France en 2010. Principalement en cause : un automne et un hiver rigoureux, sans oublier une augmentation de 18,5 % du prix du fioul domestique, du fait de la montée des cours du pétrole brut. Seule solution : améliorer l’isolation afin de diminuer la consommation énergétique.

Source : Insee