Modification des modalités de jouissance des parties privative affectées à un usage commercial. Nécessité d’un vote à l’unanimité en assemblée générale

par Florence BAYARD-JAMMES Professeur associé Toulouse Business School
Affichages : 290

Cass. 3e civ. 9 juillet 2020 (pourvoi 19-18.879)

Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire la suite.