[N°645] - Ils ont dit : Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM

par YS
Affichages : 47

«On constate dans nos statistiques qu’en zone rurale et semi-rurale, l’évolution du prix des maisons individuelles est très modérée même inférieure à la hausse des prix. (…) On assiste à un découplage entre le collectif des zones urbaines et des métropoles et le [secteur pavillonnaire] rural ou semi-rural».
Extrait de l’entretien de Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, 24 janvier 2019, Club de l’Immo du Figaro.