Copropriété : Voyeurisme et exhibitionnisme, ou comment le sexe s’introduit dans les relations de voisinage ?

par David Rodrigues, Juriste à l’association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV)
Affichages : 1673

copropriété - voyeurisme«J’aime regarder» (Jake Scully dans Body Double, Brian de Palma).

Voyeurisme d’un côté, exhibitionnisme de l’autre, les deux faces d’une même pièce qui s’accorde parfois mal avec les contraintes des relations de voisinage et de la vie en collectivité.

Le voisin a ceci de particulier qu’il fascine autant qu’il dérange. Il fascine car l’on recherche, que ce soit par simple curiosité ou en raison d’une idiosyncrasie bien particulière, à connaître sa vie, son environnement, son comportement. Il dérange car il est souvent à l’origine de troubles pouvant rendre la vie en collectivité impossible. Pierre Desproges, avec toute sa verve caustique, ne disait-il pas que «le voisin est un animal nuisible assez proche de l’homme» ? Pour autant, qui n’a jamais jeté un coup d’œil par la fenêtre pour regarder (espionner ?) l’appartement d’en face ? Et il n’y a qu’à voir le succès des émissions de téléréalité pour se rendre compte que suivre la vie de parfaits inconnus constitue un passe-temps pour un grand nombre de personnes.

Le grand Alfred Hitchcock l’a bien compris dans son chef d’œuvre Fenêtre sur cour où James Stewart y interprète un photographe professionnel convalescent et désœuvré qui, pour tuer le temps, observe ses voisins au téléobjectif. Nul mauvais esprit chez ce dernier, si ce n’est la volonté de s’occuper et d’étudier de façon presque entomologique ses voisins. Tout le contraire du personnage de Jake Scully dans le film Body Double, réalisé par Brian de Palma, qui scrute sa charmante voisine qui a pris l’habitude de s’effeuiller (très) sensuellement tous les soirs à la même heure. Voyeurisme d’un côté, exhibitionnisme de l’autre, les deux faces d’une même pièce qui s’accorde parfois mal avec les contraintes des relations de voisinage et de la vie en collectivité.

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 670 de juillet-août 2021

PDFAcheter cette étude en version PDF
pour 6
,99 € seulement sur edilaix.com

Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire la suite.