[PAROLE D'EXPERT] Fissures au sein d'un immeuble : Quels sont les bons réflexes ?

par Uretek®
Affichages : 1205

©URETEK®

Au fil des années, il arrive fréquemment que des désordres tels que des fissures, affaissements ou même basculements se développent sur un immeuble et soient signalés par les habitants. À travers cet article, vous découvrirez comment réagir face à une telle situation.

 

À QUOI SONT DUES LES FISSURES SUR LES IMMEUBLES ?

Que la cons©URETEK®  truction soit récente ou plus ancienne, le sol situé sous l’immeuble bouge au gré des saisons et des phénomènes naturels (inondations, sécheresses…) : tandis qu’il se rétracte lors des fortes chaleurs, il a tendance à prendre du volume lors des épisodes pluviaux en raison de la fluctuation des nappes phréatiques. Ces mouvements ont un impact direct sur le bâtiment et se matérialisent très souvent par la déclaration de fissurations en façade ou dans les parties communes.  

 

Dans la plupart des cas, les principales causes de fissures ont pour origine un tassement différentiel des fondations. En plus des conditions climatiques, cela peut être dû à :

La nature du sol : par exemple, les sols argileux sont plus sensibles aux variations hydriques et donc sujet au phénomène de retrait-gonflement.

 L’environnement proche de l’immeuble influe également sur la construction. Les vibrations engendrées par des travaux vont fragiliser la structure de l’immeuble tout comme la présence d’une route à forte fréquentation ou d’une voie ferrée, la mise en place d’un drainage sur les terrains voisins affectant les circulations d’eau dans le sol et changeant potentiellement sa nature.

► Une fuite de réseaux enterrés, souvent ces dernières peuvent passer inaperçues et être présentes depuis longtemps. Les fuites d’eau ou la mauvaise gestion de collecte des eaux pluviales vont affouiller le sol, c’est-à-dire entraîner les particules les plus fines avec elles et générer un tassement sur le long terme.

► Une modification structurelle : lorsqu’un mur porteur est ouvert, que des planchers sont remplacés par des planchers utilisant des matériaux plus lourds ou tout simplement lorsqu’une surélévation est réalisée pour ajouter un ou plusieurs étages.

► Un défaut de construction : parfois, lors de la construction, les fondations ont été sous-dimensionnées et ne sont donc pas suffisamment ancrées dans le sol.

 

  

COMMENT RÉAGIR FACE À DES FISSURATIONS ?

© URETEK®  Dès les premiers signes de microfissures, il est important de contrôler leur développement afin de prévenir les dangers plus importants. La méthode la plus simple consiste à disposer une jauge SAUGNAC, une réglette à coller de part et d’autre d’une fissure de façon à mesurer son écartement et à relever à différentes périodes de l’année la valeur indiquée. Cela permettra de définir si les désordres sont évolutifs.

Pour les copropriétés souhaitant un relevé plus détaillé et en temps réel, il existe aussi la surveillance sous cordes optiques OSMOS. Les résultats s’affichent sur une application et un seuil d’alerte peut être programmé pour vous alerter en cas de besoin. Généralement, cette méthode est employée sur des immeubles assez anciens ou très imposants.

Dans un second temps, il est nécessaire d’identifier l’origine des désordres afin d’effectuer les travaux réparatoires adéquats. Pour ce faire, il est recommandé de réaliser une étude de sol auprès d’un bureau d’études géotechniques et/ou un diagnostic structurel auprès d’un bureau d’étude structure dans le cas où des fissures seraient localisées sur les chaînages ou les poutres.

Téléchargez le dossier pratique offert par URETEK® répertoriant tous les conseils et réflexes à avoir.

 

©URETEK®

 LE COLMATAGE, UNE ERREUR À NE PAS COMMETTRE

Beaucoup seraient tentés par le rebouchage ou le colmatage des fissures existantes voire un ravalement de façade. Bien que cela permette à l’immeuble de retrouver son esthétisme d’origine, cela ne servira à rien tant que la cause des désordres n’aura pas été solutionnée. En effet, au bout de quelques mois, les fissures risqueraient de se rouvrir et tous les efforts auraient été faits en vain.

Il faut absolument stabiliser l’édifice avant de procéder aux travaux d’embellissement.

 

 

  

POURQUOI FAUT-IL STABILISER L’IMMEUBLE ?

Pour pérenniser durablement le bâtiment et lui offrir une seconde jeunesse, sa stabilisation est incontournable afin de stopper l’évolution des fissures et affaissements tout en sécurisant les lieux avant l’exécution des travaux complémentaires. Celle-ci consiste au renforcement du sol d’assise sur lequel l’immeuble repose et/ou de ses fondations par le biais d’une technique de reprise en sous-œuvre telle que l’injection de résine expansive proposée par URETEK®.

Si rien n’est fait, les désordres continueront d’évoluer et l’immeuble risquera progressivement voir sa valeur immobilière régresser. Pour les cas les plus graves, cela pourrait même aboutir à la mise en péril de l’immeuble pour des raisons de sécurité.

©URETEK®

 

 

QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA SOLUTION D’INJECTION DE RÉSINE EXPANSIVE ?

Contrairement aux techniques traditionnelles comme les micropieux, l’injection de résine se révèle particulièrement efficace, rapide à mettre en œuvre mais aussi économique.

Grâce à l’utilisation de camion-ateliers mobiles et d’équipements portatifs légers, les techniciens URETEK® peuvent intervenir facilement dans des espaces confinés et/ou difficiles d’accès. Ainsi, lorsque cela est envisageable les injections se déroulent depuis les caves et sous-sols des immeubles.

Avec cette solution, l’accès aux habitations et l’usage normal des parties communes (à l’exception du sous-sol momentanément neutralisé) sont préservés durant tout le chantier !

C’est l’économie moyenne réalisée en optant pour des injections de résine expansive par rapport à une reprise en sous-œuvre traditionnelle telles que les micropieux.

 

 

  

COMMENT SE DÉROULE LES INJECTIONS DE RÉSINE EXPANSIVE ?

Suite aux premières constatations (étude de sol…), l’ingénieur chargé du dossier définit le maillage des injections ainsi que leur profondeur, délimite le périmètre d’intervention et sélectionne le type de résine à employer. Une fois ces modalités précisées, une équipe de techniciens prend alors le relai en réalisant les percements et le fonçage des tubes d’injection dans le sol. Les injections sont effectuées à l’aide d’une résine à forte pression de gonflement qui remplit tous les vides présents dans le sol avant de s’expanser en compactant le sol. Cette réaction quasi-instantanée permet une efficacité immédiate du traitement et une remise à disposition rapide de la zone traitée. À l’issue de l’opération, les tubes sont sectionnés et les trous rebouchés avec un mastic approprié afin qu’il ne reste presqu’aucune trace des travaux !

© URETEK®

 

 

L’ÉDIFICE EST TRÈS ANCIEN, UNE SURVEILLANCE EST-ELLE GARANTIE DURANT LES INJECTIONS ? 

L’ensemble de l’opération se déroule toujours sous la surveillance d’un niveau laser en temps réel afin d’étudier les réactions de l’ouvrage tout en ajustant parfaitement la quantité de résine injectée. Dans le cas de bâtiments dits « sensibles » comme de vieux immeubles Haussmanniens, d’édifices sous arrêté de péril ou des monuments historiques, URETEK® dispose d’une technique complémentaire offrant un contrôle tridimensionnel au radar avec des relevés ultraprécis au 1/10ème de millimètres sur plus d’une centaine de points. Ici, ce monitoring offre une visualisation plus détaillée et permet d’obtenir l’historique des moindres mouvements de l’immeuble.

La pérennité de l’immeuble stabilisé est alors assurée.

©URETEK®

BON À SAVOIR

L’efficacité du traitement est vérifiée par le biais de contrôles pénétrométriques réalisés avant puis après injections. Ces mesures ont pour objectif de confirmer l’atteinte des objectifs prédéfinis et de s’assurer que les caractéristiques mécaniques du sol ont été améliorées comme prévu.

 

 

 

QUEL EST LE COÛT D’UNE INTERVENTION D’INJECTION DE RÉSINE ?

Chaque immeuble dispose de ses propres caractéristiques et problématiques rendant ainsi chaque chantier unique. Pour garantir l’efficacité de son traitement, la société URETEK® adapte parfaitement ses interventions à l’ouvrage concerné en analysant différentes données : la typologie du sol d’assise sous fondations, la surface à traiter, la profondeur jusqu’à laquelle injecter…De tous ces points dépendront la quantité de résine utilisée et le nombre d’injection à effectuer et cela impactera alors le tarif.

Pour une estimation précise, il vous faudra faire appel à l’ingénieur URETEK® régional.

©URETEK®

 LE SAVIEZ-VOUS ?

La société URETEK® propose également une solution permettant de lutter contre les infiltrations d’eau au sein des parkings souterrains. Dès lors que le mur ou le sol à imperméabiliser est positionné contre terre, il est possible de venir injecter une résine expansive spécifique combinée à des injections de gel saturant pour stopper durablement les venues d’eau. Si votre immeuble est sujet à cette problématique, n’hésitez pas à en informer l’ingénieur d’affaires de votre secteur. Ce dernier pourra définir les modalités d’intervention et vous informer sur le prix. Sa visite sera gratuite et sans engagement !

 

 

 

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS ?

Afin de mieux visualiser une intervention URETEK®, voici une vidéo reportage revenant sur la stabilisation d’un bâtiment Haussmannien au cœur de la capitale.

 

Des questions, un projet ?

Sollicitez URETEK®, le spécialiste de la stabilisation d’immeubles fissurés ou affaissés.