[N° 567] - DIAGNOSTICS : Les DPE sont-ils fiables ?

par Edilaix
Affichages : 9620

A quand des diagnostics de performance énergétique fiables ? La question reste posée au vu des résultats d’une enquête de l’UFC-Que Choisir qui met en avant le caractère aléatoire du classement des DPE. En fonction des logiciels utilisés par les diagnostiqueurs et de l’entrée des trente données retenues pour établir le DPE, un même logement peut ainsi être classé en C, D ou encore en E.
Un constat particulièrement gênant depuis le 1er janvier de cette année, où ils sont obligatoires dès la mise en vente ou en location des logements et où ils doivent figurer dans toutes les annonces immobilières. En cas de mauvais résultats du DPE, 30 % des agents immobiliers constatent ainsi une baisse du nombre de visites et 25 %, du nombre de propositions en cas de mauvais DPE, selon une étude réalisée pour AvendreALouer.fr auprès de 526 professionnels et de 1772 répondants représentatifs de la population des internautes Français en recherche d’un bien immobilier.
Sans compter les incidences financières avec le nouveau prêt à taux zéro, dont le montant est conditionné à la classe énergétique du logement fournie par ce diagnostic. Ainsi, tout primo-accédant peut obtenir un PTZ+ représentant 20  % de son achat, s’il achète un logement ancien classé entre A et D. Mais le PTZ+ est limité à 10 % du coût de l’opération pour un bien classé en E ou F et à seulement 5 % pour un bien classé en G.
Face à ces critiques et pour faire taire les soupçons de complaisance entre certains vendeurs et diagnostiqueurs, la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (Fidi) vient d’établir pour la première fois une cartographie d’ampleur sur la base de 100 000 DPE réalisés par ses membres. Seuls 2  % du parc immobilier appartient ainsi aux classes A et B les plus économes en énergie (consommation énergétique inférieure à 90 kWh/m2/an), tandis que la moitié du parc immobilier est classé de E à G (consommation supérieure à 231 kWh/m2/an).
Un décret attendu, devrait porter de trente à soixante, les critères à prendre en compte pour établir un DPE. Reste à savoir si cela sera suffisant.

[N° 567] - PRECARITE ENERGETIQUE : L’observatoire national définitivement installé

par Edilaix
Affichages : 1488

Alors qu’environ 3 400 000 ménages consacrent plus de 10 % de leurs ressources à leurs factures d’énergie, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, Eric Besson, ministre de l’Energie et Benoist Apparu, secrétaire d’état au logement viennent d’installer l’observatoire national de la précarité énergétique.
Présidé par Jérôme Vignon, déjà président de l’Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES), ce nouvel outil doit permettre d’assurer le suivi des aides financières publiques et privées apportées aux ménages précaires. Les actions et les initiatives locales ou nationales seront également analysées de façon à en mesurer les impacts et en partager les expériences.
Parmi les membres permanents de l’observatoire, figurent l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), le Médiateur national de l’énergie (MNE), l’Union sociale pour l’habitat (USH) ou bien encore le Plan Bâtiment Grenelle.

[N° 566] - ASCENSEURS : Otis mise à fond sur le “green“

par Edilaix
Affichages : 1561

Afin de promouvoir ses produits phares en matière d'environnement, le leader mondial des ascenseurs vient de lancer un programme international baptisé «The way to green».
Principales technologies concernées  : le GeN2 où le câble traditionnel en acier est remplacé par une courroie plate flexible en polyuréthane armée de torons d'acier, avec à la clé, la fin du graissage des câbles et des économies d'électricité.

Autre technologie innovante qui équipe de série tous les ascenseurs de cette gamme depuis l'an dernier  : le ReGen Drive qui restitue l’énergie, produite par l’ascenseur, au réseau électrique de l'immeuble. De quoi économiser, selon le fabriquant, jusqu’à 75% d’énergie de déplacement en comparaison d’ une solution conventionnelle.

En savoir plus :
www.otis.com/site/fr
> Otis & le Développement Durable

[N° 566] - INNOVATION : Wattson affiche la couleur des consommations électriques

par Edilaix
Affichages : 2066

La maîtrise de la consommation énergétique étant plus que jamais dans l’air du temps, la société E.zicom vient de lancer en France le Wattson. Cet objet communicant, au design travaillé, est capable de transmettre, précisément, et en temps-réel, la variation de consommation d’énergie. Fonctionnant par éléctro-magnétisme, selon le même principe que le Barowatt (cf. pages green copro du n° 556), Wattson s’installe en quelques secondes. Il suffit en effet de positionner son récepteur autour du câble électrique du disjoncteur ou de la boîte à fusible pour que le récepteur analyse la variation de consommation. Ce dernier équipé d’un large écran LCD et de Leds lumineuses, communique ces informations, au choix, en euros, en watts, mais aussi sous forme de couleurs : bleu, la consommation d’énergie est inférieure à la moyenne, rouge, celle-ci est supérieure. De quoi inciter, alors, à arrêter toutes les sources de consommation d’électricité non indispensables.
Cerise sur le gâteau, un logiciel livré avec l’appareil permet de récupérer les informations enregistrées depuis ce dernier, et ainsi de disposer de graphiques détaillées, que ce soit sur mac ou PC.
Tarif : 99 euros
En savoir plus : www.e-zicom.com/wattson-economiseur-energie.html
 

[N° 566] - NORMALISATION : Nouvelle norme de performance énergétique des bâtiments

par Edilaix
Affichages : 1476

L’Afnor vient de publier la norme NF EN 15643-1 qui présente les principes généraux et les exigences pour l’évaluation des bâtiments en termes de performances environnementales, sociales et économiques. Cette évaluation vise ainsi à quantifier la contribution au développement durable des ouvrages de construction concernés.
La  norme recommande de pratiquer une évaluation le plus tôt possible lors des phases de conception d’un projet de construction ou de réhabilitation. Au gré de l’évolution du projet, l’évaluation peut périodiquement faire l’objet d’une révision ou d’une mise à jour pour valider la prise de décision. Enfin, une dernière évaluation finale, qui doit être conforme à la réalisation, est effectuée pour valider les résultats. Ces derniers peuvent alors servir à informer toutes les parties concernées. Ce premier document d’une série de quatre normes sera suivi de deux autres portant sur les méthodes de calculs et les indicateurs, cette année et en 2012.
Pour commander la norme : www.boutique.afnor.org

[N° 566] - RECYCLAGE : Les ampoules usagées et autres D3E, bientôt mieux pris en charge

par Edilaix
Affichages : 1538

D’ici à 2016, les 9,3 millions de tonnes d’équipements électriques et électroniques (D3E) vendus chaque année dans l’Union européenne, devraient être mieux collectées et traitées, en fin de vie. Le Parlement européen vient en effet de voter, le 4 février dernier, la révision de la législation en vigueur concernant les D3E.
Les distributeurs de ces équipements seront désormais obligés de récupérer les plus petits d’entre eux, tels que les ampoules à économie d’énergie ou les
téléphones portables, indépendamment de la vente d’équipement nouveau. Par ailleurs, l’amélioration de la collecte et de l’information sera accentuée, de même que les mesures destinées à lutter contre l’exportation illégale de ces déchets en dehors de l’UE.
 

[N° 566] - NOMINATIONS : Frédéric Abbal nouveau président du Gimélec

par Edilaix
Affichages : 1600

Frédéric Abbal, président de Schneider Electric France, a été élu le 14 janvier dernier à la présidence du Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés (Gimélec).
Membre du comité de direction générale depuis janvier 2007, il succède ainsi à Jean-Pierre Chardon qui devient président d’honneur de ce groupement fédérant plus de 230 entreprises  fournissant des solutions électriques et d’automatismes sur les marchés de l’énergie, du bâtiment, de l’industrie et des infrastructures. Au total, 71 000 personnes y sont employées en France, et travaillent notamment sur les problématiques du smart grid (réseau de distribution d’électricité «intelligent»), de l’intégration des énergies renouvelables ou bien encore de la performance énergétique des bâtiments.

[N° 566] - MÉTROPOLE LYONNAISE : L’immobilier au beau fixe

par Edilaix
Affichages : 1549

Deuxième agglomération de France par sa population, la métropole lyonnaise semble ne pas connaître la crise. La capitale de la région Rhône-Alpes continue, en effet, d’exercer une attraction à la fois nationale et européenne.
«La région et l’agglomération lyonnaise en particulier, se développent fortement sur le plan démographique de façon endogène, ce qui signifie que la population s’accroît naturellement par l’excédent des naissances sur les décès. L’apport de population nouvelle est également important, notamment du fait des créations d’entreprises. Il y a donc globalement une demande forte en matière de logements», confirme Jean-Jacques Mathias, président du Centre d’Etudes de la Conjoncture Immobilière (Cecim)

À lire

[N° 565] - CERTIFICATION : Qualit’EnR compte un membre supplémentaire

par Edilaix
Affichages : 1826

L’association chargée de gérer les appellations qualité pour les énergies renouvelables (EnR) vient d’intégrer en tant que membre,  Propellet France, association de la filière du chauffage aux granulés de bois (pellets). Une nouvelle adhésion pour Qualibois, dispositif qualité dédié au “bois-énergie“ et qui fédère actuellement près de 2 000 entreprises. Celles-ci s’engagent à garantir les compétences en leur sein via la formation, à assurer les travaux réalisés, à être auditées régulièrement, enfin, à respecter les 10 points de la charte qualité Qualibois.
En savoir plus : www.qualit-enr.org

[N° 565] - PRODUITS : Performances accrues pour une PAC de France Air

par Edilaix
Affichages : 1794

France Air commercialisait déjà l’Equinoxe, solution tout-en-un de chauffage, rafraîchissement et VMC thermodynamique dédiée au logement collectif. La nouvelle génération vient tout juste d’arriver. Baptisée Equinoxe 2, cette pompe à chaleur avec récupération d’énergie intégrée voit ses composants améliorés pour optimiser sa consommation énergétique. Grâce à une isolation renforcée et une ECS alimentée par des panneaux solaires, elle consomme, en effet, moins de 80kWhEP / m² / an. Le système possède également un niveau A, la diffusion de gaz à effet de serre, étant inférieure à 5 kg CO2 / m² / an.
Les technologies de régulation Inverter et de récupération Caloduc permettent d’obtenir des rendements impressionnants, le COP pouvant aller jusqu’à 6. De quoi réduire jusqu’à 40% les charges de chauffage. Enfin, l’air insufflé par le système double-flux est filtré afin d’optimiser la qualité de l’air intérieur.
En savoir plus : www.france-air.com