[N° 583] - Ils ont dit : Jean-Marc Ayrault

par Edilaix
Affichages : 1281

«L’objectif annuel de 500 000 nouveaux logements est ambitieux. Il est nécessaire. Et tous les acteurs du logement devront participer à sa réalisation.
Les bailleurs sociaux seront amenés à intervenir de manière significative. Mais une grande partie de l‘objectif repose sur le parc privé, qu’il s’agisse de logements occupés par leurs propriétaires ou du secteur locatif.»

Propos du Premier ministre, à l’ouverture du 73ème congrès de l’Union sociale de l’habitat. Les organismes Hlm sont tenus pour un tiers à l’objectif, soit pour 150 000 logements sociaux par an.

 

© Wikipedia

[N° 582] - Ils ont dit : Michel Mouillart

par Edilaix
Affichages : 1425

«Pour la sixième année consécutive, la hausse des loyers est inférieure à l’inflation. Depuis 2007, en moyenne chaque année, les loyers ont augmenté de 1,5% tandis que l’inflation a progressé de 1,7%».

Propos de Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris ouest et rapporteur de l’observatoire des loyers Clameur (Connaître les loyers et analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux) recueillis par le journal Le Monde, à la suite de la publication de la note de conjoncture sur le marché locatif privé, publiée fin août 2012. Bien entendu, cette moyenne masque de fortes disparités selon les territoires. Pour mémoire, la réglementation de l’encadrement de l’évolution des loyers est entrée en vigueur au 1er août. Elle concerne une quarantaine d’agglomérations.

[N° 581] - Ils ont dit : Patrice Rosier

par Edilaix
Affichages : 2028

«Le syndic des villes et le syndic des monts»

Lors de la Journée des conseils syndicaux, organisée par Sogimalp, le 19 juillet à Megève, Patrice Rosier, son dirigeant, a évoqué la particularité des copropriétés dans les massifs alpins. L’occupation saisonnière confère au gardien d’immeuble un rôle central. Essentiellement utilisés en période extra-scolaire, les équipements, tels que les ascenseurs, sont intensément sollicités par des familles sur des périodes courtes et souvent festives. La gestion de ces copropriétés est rendue difficile par l’éloignement des propriétaires, étrangers pour la plupart.

Crédit IRC

[N° 580] - Ils ont dit : Catherine Masson-Daum

par Edilaix
Affichages : 3103

«Les pourvois pour contentieux de charges ont tendance à diminuer parmi les recours formés en matière de copropriété, devant la troisième chambre de la Cour de cassation».

Catherine Masson-Daum, conseiller en charge des questions relatives à la copropriété, a récemment éclairé les auteurs des Informations Rapides de la copropriété, lors du dernier comité éditorial, sur le travail de la Haute cour.
«La transformation de la copropriété donne lieu à de nouveaux contentieux ; il s’agit soit de l’adaptation de l’immeuble aux évolutions économiques, soit de l’adoption de nouvelles répartitions de charges». Madame Masson-Daum s’est étonnée «du caractère toujours inédit des questions posées à la Cour» et du fait qu’il n’y ait pas eu encore de «questions sur les changements de majorités au cours d’une même assemblée générale».

Crédit G.Hecht

[N° 579] - ILS ONT DIT : Marc Pigeon

par Edilaix
Affichages : 1506

«Le Président sortant proposait de construire plus de logements, 25% de plus que l’année passée. Or nous nous sommes engagés exactement dans la dynamique inverse. L’analyse du marché du logement neuf, qui constitue un indicateur avancé de la situation prochaine du logement en France, permet de prédire une aggravation de la crise du logement, y compris social, et une détérioration de l’activité économique liée au bâtiment.»

Au moment de quitter, lui-même, ses fonctions de président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), Marc Pigeon a ainsi commenté les résultats des ventes de logements collectifs sur le premier trimestre 2012. Dans la continuité de l’année 2011, les ventes de logements collectifs au cours du 1er trimestre 2012 (12 757 logements) sont en baisse de 25% par rapport au 1er trimestre 2011 et de 39% par rapport au 1er trimestre 2010.

Crédit DR

[N° 578] - ILS ONT DIT : François Mazuyer

par Edilaix
Affichages : 1458

«Le coût de l’immobilier et les objectifs de densification urbaine conduisent de nombreux acquéreurs ou propriétaires à diviser un bien immobilier en deux ou trois lots.

Or, le régime juridique qui découle de tels montages génère de nombreuses difficultés de gestion. La complexité des procédures et des règles de majorité prévues par la loi du 10 juillet 1965 est disproportionnée par rapport aux enjeux d’un immeuble dans lequel cohabitent deux ou trois copropriétaires. Le droit de la copropriété reposant principalement sur des règles de majorité complexes (simple, double, qualifiée, unanimité), la gestion d’un immeuble ne comprenant que deux ou trois lots est souvent problématique car la plupart des décisions requièrent l’unanimité des copropriétaires».

L’ordre des géomètres-experts, présidé par François Mazuyer, a rendu publiques 12 propositions «pour moderniser la société française». Parmi ces propositions, un statut spécifique pour les petites copropriétés et la création d’un cadastre en trois dimensions.
«Le cadastre en trois dimensions permettra une véritable représentation des droits et servitudes attachés à chaque lot de copropriété ou à chaque volume».

Crédit DR

[N° 576] - ILS ONT DIT : Jean-Michel Quatrepoint

par Edilaix
Affichages : 1606

«La politique fiscale a poussé les investisseurs institutionnels à se dégager de l’immobilier et à réaliser les plus-values en franchise d’impôt. On a aidé les grands promoteurs à travers des usines à gaz que sont les dispositifs Besson et Scellier. Mais les petits propriétaires bailleurs ont été, eux, matraqués fiscalement. On a fait fuir l’argent privé de ce secteur. Or, une véritable politique du logement implique une mobilisation de tous les acteurs et pas uniquement ceux du logement social.»


Intervention audiovisuelle de Jean-Michel Quatrepoint, journaliste économique, intitulée “Un plan Marshall pour le logement“, www.xerficanal.com

[N° 575] - ILS ONT DIT : Jean Perrin

par Edilaix
Affichages : 1689

«Une augmentation démesurée !»

Voilà le cri du cœur que le président de l’Union de la propriété immobilière (Unpi), Jean Perrin, a poussé à la lecture des résultats de l’observatoire des taxes foncières portant sur les 36 000 communes de France. Entre 2005 et 2010, les cotisations de taxe foncière ont augmentées de près de 22% en cumulant à la fois la progression des taux d’imposition votés par les collectivités locales et la revalorisation des bases d’imposition par l’Etat.

Tous les résultats, commune par commune, sur www.unpi.org

 

Jean Perrin - Crédit Paul Turenne

[N° 574] - ILS ONT DIT : Jean-Charles Castel

par Edilaix
Affichages : 2087

«Si vous doublez le nombre de mètres carrés constructibles sur une parcelle, vous quadruplez son prix.»

Tel est le propos, rapporté par Le Monde du 31 octobre, de Jean-Charles Castel du Centre d’études sur les réseaux et les transports et l’urbanisme lors d’un débat organisé par L’Anil (agence nationale pour l’information sur le logement) sur le coût des logements neufs, accessibles qu’à une infime fraction de la population. En cause les études préalables, les équipements tels que les ascenseurs, les parkings souterrains et autres sous-sols …

[N° 573] - ILS ONT DIT : Thierry Repentin

par Edilaix
Affichages : 1623

«Attention aux fausses bonnes idées pour renflouer les caisses !

La vente Hlm serait la source miraculeuse de notre autofinancement ? La vente d’une partie du patrimoine existant est une pratique ancienne et courante… mais ce n’est pas “la” solution ! (…) Cela apporte aux organismes des ressources supplémentaires, c’est vrai. Mais cela reste marginal : ce n’est pas avec les ventes que nous allons nous autofinancer ! »
Propos de Thierry Repentin, président de l’USH (Union sociale de l’habitat) lors de son discours de clôture du 72ème congrès des organismes HLM.

Thierry Repentin Crédit DR