[N° 582] - Le chiffre : 63%

par Edilaix
Affichages : 1319

L’Ademe (Agence nationale de l’énergie) a publié en août, les résultats de son baromètre 2011, concernant le comportement des foyers français à l’égard des travaux de maîtrise de l’énergie dans leur logement. Cette étude est menée par TNS Sofres, pour le compte de l’Ademe. Elle porte sur un échantillon de 10 000 ménages et a été réalisée en janvier 2012. Dans son étude, l’Ademe note que «dans un contexte de crise économique prolongée, les préoccupations économiques prennent le pas sur les problèmes environnementaux». C’est l’augmentation du coût des énergies qui motive le plus les ménages à réduire leur consommation, de façon croissante. La part des ménages qui souhaitent réduire leurs consommations d’énergie s’établit en 2011 à 63% (contre 44% en 2009).

 

[N° 582] - Le chiffre : 138

par Edilaix
Affichages : 1076

Annoncé lors de leur récent congrès, ce chiffre est le nombre de géomètres-experts ayant sollicité  leur oganisation ordinale pour effectuer des opérations de gestion de biens et de syndics en marge de leur activité de géomètre-expert.

[N° 581] - Le chiffre : 62%

par Edilaix
Affichages : 1034

Selon l’enquête Ipsos pour ORPI et I&e, 62% des bailleurs seraient “tout à fait favorables“ ou “plutôt favorables“ au plafonnement des augmentations de loyers lors des relocations. Et 53% des bailleurs pensent que ce plafonnement serait sans conséquence sur l’offre de logements à la location. Sondage effectué les 22 et 23 juin sur un échantillon représentatif de la population, de 945 personnes.

[N° 580] - Le chiffre : 3,63%

par Edilaix
Affichages : 1480

Selon l’observatoire Crédit logement/Csa, publié le lundi 4 juin, les taux moyens des crédits immobiliers se sont établis, en mai, à 3,63% pour un achat dans le neuf, et à 3,58% pour une acquisition dans l’ancien. Aujourd’hui, un prêt immobilier se rembourse en 205 mois en moyenne (17 ans plus un mois).

[N° 579] - LE CHIFFRE : -32%

par Edilaix
Affichages : 1457

La production du crédit immobilier consenti par les banques a plongé de 32,2% au cours des quatre premiers mois de l‘année, selon l’observatoire Crédit logement/Csa. Cette chute résulte de la conjonction de plusieurs facteurs : diminution des avantages fiscaux, perspectives économiques assombries, baisse des taux d’intérêt, diminution des durées d’emprunt, plus forte proportion d’emprunteurs âgés et aisés avec un apport plus conséquent. Le montant total des emprunts pour le financement immobilier devrait chuter en 2012 à 120/125 milliards d’euros contre 160 en 2011.

 

[N° 578] - LE CHIFFRE : 3,8 millions

par Edilaix
Affichages : 1828

Selon le rapport annuel du médiateur national de l’énergie, 3,8 millions de ménages consacrent plus de 10% de leur budget aux dépenses d’énergie. Aussi, il sollicite les pouvoirs publics pour la création d’un “chèque-énergie” qui serait distribué par les caisses d’allocations familiales, dont le montant serait modulé selon les performances énergétiques du logement. Le coût d’une telle mesure est estimé à 1 milliard d’euros. A noter que le gouvernement vient de systématiser le bénéfice des tarifs sociaux du gaz ou de l’électricité aux plus démunis selon le décret n°2012-309 du 6 mars 2012. Bon nombre d’ayants-droits ne connaissant pas ces mesures d’aides, ne revendiquaient pas l’application de ces tarifs qui consiste en une réduction maximale de la facture portée à 136 €.
Source : energie-mediateur.fr

[N° 578] - LE CHIFFRE : 18 000€

par Edilaix
Affichages : 1458

C’est le prix moyen en euros des travaux de modernisation et de mise en sécurité d’un ascenseur. Selon la Fédération des ascenseurs qui réunit 90% des entreprises du secteur, ce prix a chuté de 6 000 euros au cours des 5 dernières années. «Cette baisse s’explique par le fait qu’au début des travaux liés à la loi SAE (Sécurité des ascenseurs existants), certains copropriétaires ont engagé plusieurs tranches [de travaux] à la fois et que, ces derniers temps, les copropriétaires retardataires se sont limités tout au contraire au minimun obligatoire.»

 

Crédit Levage moderne

[N° 577] - LE CHIFFRE : 89 %

par Edilaix
Affichages : 1726

Selon un sondage Opinionway, commandé par la Sofinco, réalisé début février auprès d’un échantillon de 953 personnes de 18 ans et plus, 89 % des Français se déclarent favorables à ce que leur logement soit chauffé avec des énergies renouvelables (géothermie, panneaux solaires).

Crédit DR

[N° 577] - LE CHIFFRE : + 2,9 %

par Edilaix
Affichages : 1914

Les loyers ont progressé, entre 1998 et 2012, de 2,9% en moyenne et par an sur l’ensemble de la France. Chiffre relevé dans la note de conjoncture du marché locatif privé dressé par l’observateur Clameur.

[N° 576] - LE CHIFFRE : 25%

par Edilaix
Affichages : 1297

C’est la proportion des personnes de 18 ans qui se déclarent intéressées par les énergies renouvelables. C’est ce qu’il ressort du sondage, réalisé par l’Ifop début janvier, auprès, de 1052 individus, pour le compte l’organisation des installateurs d’énergies renouvelables. Le coût de l’énergie (93%), le débat autour du nucléaire (75%) et les politiques publiques (74%) constituent des facteurs déterminants.
Source : www.qualit-enr.org