Premier Eco-prêt à taux zéro avec un syndicat de copropriétaires

par YS
Affichages : 1684

En présence de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, Claude Busson, représentant légal du syndicat de copropriétaires de la copropriété résidence “Canadienne” (Longuyon - 54) et Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier, ont signé ce 17 décembre un contrat de prêt Eco-prêt à taux zéro copropriétés pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Les travaux de rénovation énergétique de la résidence s’élèvent à 5,8 millions d’euros, financés pour plus de 4 millions d’euros par l'Eco-prêt à taux zéro copropriétés sur 15 ans. Les travaux porteront sur l’isolation thermique des toitures et des façades ainsi que sur les menuiseries.

Ce financement aidé par l’Etat a été réalisé sans frais de dossier et au taux nominal de 0 %, les intérêts étant intégralement pris en charge par l’Etat.
La copropriété comporte 7 bâtiments, 372 copropriétaires dont 263 adhèrent au prêt collectif accordé au syndicat de copropriétaires.

La résidence « Canadienne », située 34 bis rue Sainte Anne de Beaupré à Longuyon (Meurthe-et-Moselle), a été construite en 1958. Elle était alors la résidence des familles de militaires des troupes canadiennes de l’OTAN basées à proximité. Au départ des troupes canadiennes en 1967, la résidence a été mise en copropriété.

L’Eco-prêt à taux zéro copropriétés est un prêt octroyé aux syndicats de copropriétaires pour le compte des copropriétaires ayant décidé d’adhérer à ce prêt collectif. Il est destiné à financer les travaux d’économies d’énergie sur les parties communes et équipements communs ou sur les parties privatives à intérêt collectif.

Selon le nombre et la nature des travaux, son montant maximum s’élève de 10 000 à 30 000 euros par logement sur une durée maximale de 10 à 15 ans. Au-delà de ces montants ou pour des travaux non éligibles à l’Eco-PTZ, l’éco-prêt à taux zéro copropriétés peut être complété par un prêt libre classique dédié aux copropriétés.

L’éco-prêt à taux zéro copropriétés concerne les logements occupés à titre de résidence principale achevés avant le 1er janvier 1990. Ce produit répond aux enjeux de rénovation énergétique des copropriétés anciennes.