[N°622] - Appartements anciens : Reprise des transactions

par YS
Affichages : 1525

Dans l’ancien, le nombre de transactions annuelles constatées revient à l’identique de celui d’avant la crise de 2008-2009, soit 830 000 à la fin avril 2016. La hausse annuelle des volumes atteint 19 %.
Les statistiques sur les avant-contrats montrent que la tendance ne se dément pas et pourrait se maintenir à des niveaux élevés. La baisse généralisée des prix sur les années 2012-2015 (sauf pour quelques métropoles régionales de très forte tension foncière comme Bordeaux ou Lyon) nous éloigne du risque d’une crise immobilière.
Pour la première fois depuis début 2012, les prix des logements anciens s’accroissent sur un an : +0,3 % par rapport au premier trimestre 2015. Cette augmentation est due uniquement aux maisons, dont les prix augmentent de 1 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. Les prix des appartements continuent de baisser sur un an, mais le recul s’atténue de nouveau ce trimestre (-0,4 % contre -1 ,1 %). Cependant, le prix médian au m2 des appartements anciens dans Paris reste élevé. Ce prix s’établit à 8 000 € au premier trimestre 2016.

Ci-dessous le prix au m2 médian des appartements anciens établi selon la note de conjoncture des Notaires de France :