[N° 597] - Copropriétés durables : aides financières en Ile-de-France

par YS
Affichages : 2384

La Région Ile-de-France compte 4 710 000 résidences principales parmi lesquelles on trouve 2 260 000 logements collectifs privés répartis en 114 000 copropriétés. A eux seuls, ces appartements anciens, construits avant 1975, représentent 46 % de l’énergie dans le secteur résidentiel.
Afin de promouvoir l’efficacité énergétique des copropriétés franciliennes, l’Ademe (Agence pour la maîtrise de l’énergie) et la Région Ile-de-France s’associent pour lancer un appel “à manifestations d’intérêt” réservé aux syndicats de copropriété, syndics et SCI.
Les consommations en énergie primaire des bâtiments réhabilités incluant les cinq postes de la RT 2005, devront être divisées par quatre.
Sont éligibles pour la Région, les copropriétés :
- hors plan de sauvegarde, n’étant pas labélisées CDSR et hors OPAH ;
- construites avant 1975 ;
- en classe E, F et G de l’étiquette DPE ;
- dont les projets améliorent le bilan carbone en incitant au recours aux travaux d’isolation de produits issus de filières de proximité (bois, paille, chanvre, etc.).
Les bénéficiaires ne correspondant pas à ces critères d’éligibilité de la Région seront éligibles à une aide de l’Ademe.
Les aides peuvent être apportées par l’Ademe et par la Région Ile-de-France. Elles ont pour vocation de réduire les investissements liés à l’enveloppe du bâtiment et aux équipements de chauffage, climatisation, rafraîchissement, ventilation, d’éclairage performants et de mise en œuvre d’une gestion technique de bâtiment.
L’aide principale peut atteindre 120 €/m² avec un plafond à 400 000 € par projet.
Plusieurs sessions pour le dépôt des pré-candidatures et candidatures sont programmées les 27 juin, 26 septembre, 12 décembre 2014.